La crise sanitaire marque de son empreinte l’évolution de l’encours de crédits

17/12/2020

La crise du coronavirus pèse lourdement sur l'activité économique. Les entreprises ont donc moins besoin de crédits pour financer leur fonds de roulement et leurs investissements. Au troisième trimestre 2020, le nombre de demandes de crédits aux entreprises a de nouveau diminué par rapport à la même période en 2019. Cette baisse s'est également marquée au niveau de la production de nouveaux crédits.

L'encours des crédits aux entreprises a légèrement diminué par rapport au trimestre précédent, mais fin septembre 2020, il était encore supérieur de 3,6 % à celui de 2019 et atteignait 168,6 milliards d'euros. Au début de l'année 2020, le taux de croissance annuel des crédits aux entreprises utilisés a encore marqué un bond sensiblement positif. De juin à septembre 2020, la croissance annuelle a été nettement plus faible.

Le secteur financier est plus que jamais déterminé à soutenir l'économie, comme en témoigne, entre autres, le degré de refus peu élevé. Ce degré de refus n'a que légèrement augmenté par rapport au troisième trimestre des deux années précédentes et reste faible. Les banques continuent donc à accorder des crédits assez facilement malgré la situation sanitaire et économique difficile, ce qui a certainement un impact négatif sur la qualité de nombreuses demandes de crédit.

Le communiqué de presse complet est disponible sur le site web de Febelfin : La crise sanitaire marque de son empreinte l’évolution de l’encours de crédits | Febelfin.

Plus sur: