Le crowdfunding à l’heure belge

19/05/2015

Le financement participatif, ou crowdfunding, a le vent en poupe. En effet, il semble de plus en plus devenir une alternative au financement classique partout dans le monde. La Belgique profite également de ce développement, même si celui-ci est moindre en comparaison à d’autres pays. Voici un état des lieux de l’évolution du crowdfunding en Belgique.

Quels sont les différents modèles ?

Avant de vouloir financer son projet via le crowdfunding, il est important de distinguer les quatre principaux modèles et les plateformes y afférentes :

  • Equity Crowdfunding (My Micro Invest…)
  • Lending Crowdfunding (Look & Fin…)
  • Reward Crowdfunding (Kiss Kiss Bank Bank…)
  • Donation Crowdfunding

Pour davantage d’informations sur les modèles et plateformes existantes, rendez-vous sur notre page dédiée au crowdfunding.

Le crowdfunding belge en chiffres

Fin de l’année 2014, KPMG a réalisé une étude sur la situation du crowdfunding en Belgique. Il en ressort globalement que le nombre de transactions et le montant des fonds levés est en augmentation mais que les résultats sont plus faibles par rapport aux pays limitrophes.

Le crowfunding a en effet connu une hausse de 80% par rapport à 2013 avec un peu plus de 2 millions d’euros dépensés. Cependant, la Belgique n’a pas encore le statut de bonne élève par rapport à ses voisins : le Belge dépenserait 0,11 € en crowdfunding tandis que le Français débourserait 1,20€, le Hollandais, 1,58€ et le Britannique, 1,78€.

L’étude de KPMG montre aussi qu’en Belgique, un projet de crowdfunding réunit en moyenne 21.000 €. Un constat important est que 85 % des fonds recueillis profitent à des projets commerciaux.

Enfin, KPMG prévoit que le crowdfunding croîtra de manière exponentielle : 4.170.000 € en 2015 et 6.645.000 en 2016.

Quelques évolutions

Le crowdfunding a connu quelques avancées ces derniers mois tant au niveau des plateformes et des banques qu’au point de vue légal.

Nous pouvons ainsi mettre en exergue différents changements :  

  • Kiss Kiss Bank Bank, une plateforme française, est disponible depuis février 2014 en Belgique.
  • De nouvelles plateformes sont continuellement créées (comme BeFund et Crowd’in pour soutenir l’économie locale à Liège).
  • Certaines banques concluent des partenariats avec des plateformes ou en développent elles-mêmes. Par exemple, KBC a lancé en décembre 2014 Bolero qui cible les clients KBC PME. En outre, BNP Paribas Fortis et Keytrade Banque ont réalisé un partenariat avec My Micro Invest.
  • Le cadre législatif auquel les activités de crowdfunding sont soumises a été changé en Belgique. Le Parlement fédéral a décidé que le montant en dessous duquel une transaction de crowdfunding n’entre pas dans le cadre de « l’appel public à l’épargne » passe de moins de 100.000 € à moins de 300.000 €. Cependant, le montant investi est limité à 1000 €.
  •  L’European Crowdfunding Network a assemblé en 2013 et en 2014 les diverses règlementations liées au crowdfunding dans un rapport disponible sur son site web. L’European Crowdfunding Network tend, en effet, à proposer des initiatives pour améliorer la transparence et l’harmonisation des réglementations entre les différents pays.
  • ….

Pour info: 1819

Pour plus d’informations et quelques liens utils, nous vous invitons à lire l'article consacré au financement participatif sur le site-web de 1819, le service téléphonique mis en place à l’initiative de la Région de Bxl-Capitale, pour informer et orienter les créateurs d’entreprises ou dirigeants d’entreprises existantes à Bruxelles.

Plus sur: